Sélectionner une page

Donner un contrat à un travailleur autonome pour un mandat de rédaction, de révision ou pour n’importe quelle autre tâche peut paraître simple au premier abord. On n’a qu’à lui expliquer ce qu’on veut et à lui demander son prix, n’est-ce pas? Mais savez-vous véritablement ce que vous désirez et comment l’obtenir?

Collaborer efficacement avec un pigiste est loin d’être compliqué. Pour bien vous préparer, suivez ces quelques conseils.

Déterminez vos besoins

Qu’attendez-vous, au juste, de votre relation avec un travailleur autonome?

Imaginons que vous désirez une série de billets de blogue. Êtes-vous prêt à fournir les sujets? La personne devra-t-elle, au contraire, vous proposer des sujets de billets? Devra-t-elle optimiser les textes pour les moteurs de recherche? De quelle manière préférez-vous communiquer avec elle : par téléphone, par courriel, par vidéoconférence? Devra-t-elle occasionnellement se déplacer à votre bureau?

Le même genre d’interrogations s’applique pour une révision. Savez-vous, par exemple, quel niveau de révision vous conviendrait? Êtes-vous prêt à collaborer étroitement avec votre réviseuse ou réviseur? Peut-être préférez-vous un service rapide et «clé en main», qui vous demandera un minimum d’intervention dans le processus?

Toutes ces questions sont cruciales, car y répondre vous permettra de déterminer le type de service qui vous convient. Cela vous dirigera ainsi vers le pigiste idéal. Autrement dit, celui qui saura répondre à vos besoins tout en s’adaptant à votre façon de travailler. En outre, plus vous avez de détails à donner sur le mandat à accorder, plus vous aurez de chances d’obtenir un devis détaillé, précis et réaliste.

Définissez votre public cible

Définir un public cibleVous avez certainement une image de votre public en tête lorsque vous diffusez du contenu. Vous pensez peut-être à votre clientèle potentielle, au lectorat de votre blogue, à des collègues de votre domaine d’activité, etc. Quoi qu’il en soit, lorsqu’on communique, on s’adresse toujours à quelqu’un. Il est donc primordial de partager avec le pigiste le profil de votre public cible, car il devra penser à lui en effectuant son travail.

Cela dit, il n’est pas toujours facile de décrire spontanément son public. Pour ce faire, la conception de personas est certainement la solution la plus utilisée actuellement en marketing.

Une persona est, grosso modo, un portrait fictif qui représente un segment précis de clientèle. Pensez à un personnage de roman. Pour que le lecteur le trouve crédible, il faut lui attribuer des caractéristiques comme un nom, un genre, une profession, des habitudes, des préférences, des buts, une problématique, etc. On fait un peu la même chose pour dresser le profil d’un client type. La description prend souvent la forme d’une fiche à laquelle peuvent s’ajouter des photos ou d’autres médias pertinents.

Des modèles de même que des conseils pour créer vos propres personas sont accessibles en ligne. N’hésitez donc pas à les consulter.

Établissez votre budget

Il est assez fréquent que des clients potentiels m’approchent pour un contrat sans qu’ils aient défini leur budget au préalable.

Or, votre budget peut influencer considérablement ce que vous pourrez obtenir comme service. Par exemple, si vous avez 150 $ pour faire réviser un site Web de 150 pages, rares seront les travailleurs autonomes qui accepteront de vous aider. Il s’agit, bien sûr, d’un exemple extrême, mais moins rare qu’on pourrait le croire!

Vous informer des tarifs en vigueur pour le service que vous désirez vous permettra donc d’établir une estimation juste des coûts. Vous pourrez ainsi mieux ajuster votre budget.

Pensez à une échéance réaliste

On ne le dira jamais assez : les mandats accordés à la dernière minute ne font pas les meilleures expériences d’affaires. Pourquoi? Parce qu’agir trop rapidement favorise les malentendus.établir une échéance

Si vous engagez un travailleur autonome pour la première fois, confiez-lui un projet dont la date d’échéance est assez éloignée. Cela lui donnera le temps de vous poser toutes ses questions. De votre côté, vous aurez le loisir d’ajuster votre façon de communiquer avec lui. Une fois votre relation bien rodée, vous pourrez ensuite lui déléguer les mandats les plus urgents, et ce, en toute tranquillité d’esprit.

Vous n’êtes pas certain de pouvoir bien évaluer le temps requis réaliser votre mandat? Pas de problème! Discutez-en avec votre pigiste et entendez-vous sur une date de tombée acceptable. L’idéal est d’en choisir une qui vous permettra de respecter votre calendrier tout en permettant au pigiste d’exécuter un travail de qualité.

Informer le travailleur autonome de changements au contrat

C’est un point très important : si, après avoir confié un mandat, vos besoins ou les conditions d’exécution changent (par exemple, le délai ou les ressources allouées), il est absolument nécessaire d’en aviser votre pigiste le plus tôt possible.

Ça peut sembler une évidence, mais attendre une journée ou deux avant de communiquer avec lui pourrait entraîner des coûts imprévus et une perte de temps précieux. En effet, imaginez qu’il ait terminé le travail au moment où vous lui apprenez qu’il va devoir recommencer pour satisfaire vos nouvelles exigences. Au bout du compte, vous devrez quand même payer pour toutes les heures consacrées au projet.

Si vos demandes supplémentaires changent le résultat final, le délai d’exécution ou le prix du service rendu, attendez-vous à devoir renégocier le contrat signé ou à approuver un nouveau devis.

En suivant ces quelques conseils, vous devriez être suffisamment préparé pour entreprendre vos recherches d’un pigiste en toute confiance.

Des interrogations ou commentaires à ce sujet? Vous désirez en apprendre plus sur ma façon d’accueillir les nouveaux clients? Je suis disponible pour vous.